Formation "Médécines Complémentaires"

Venez participer à notre formation gratuite « MEDECINES COMPLEMENTAIRES » 
Mardi 23 mai 2017 de 9h à 17h à LAROQUEBROU sur le thème :
Médecines complémentaires : quelle utilisation en élevage ?

Intervenants : 

  • Jérôme CROUZOULON, formateur indépendant sur les médecines alternatives,
  • le Dr CAZIN, vétérinaire à Laroquebrou,
  • le Dr PORET, vétérinaire au GDS.

Contenu de la formation :
Le matin, 

  • Importance d’adapter l’environnement des animaux pour minimiser les soucis sanitaires et l’utilisation des médicaments.
  • Rôle et mode d’action de diverses médecines complémentaires (Homéopathie, Phytothérapie, Aromathérapie) et leurs règles d’utilisation. 

L’après-midi,

  • Utilisation des plantes et huiles essentielles pour activer les fonctions physiologiques des animaux, réguler les grandes fonctions biologiques.
  • Exercices pratiques sur les problématiques rencontrées en élevage.

Formation potentiellement finançable par Vivea, organisée par le GDS en partenariat avec le GTV.
Inscription obligatoire auprès de Florence Poret, au GDS : 04 71 63 33 00 avant le 16 mai.

 Télécharger la plaquette de la formation

22/02/17 - Moins de mammites, moins de soucis!

Dans cette vidéo Willem SCHIPPER, éleveur dans la Meuse, revient sur son expérience des mammites.

« On a introduit deux autres cheptels et suite à cela on a eu des mammites. »

Face à cette situation, il a fait appel à sa conseillère et, ensemble, ils ont défini un plan d’actions avec notamment la désinfection des manchons trayeurs.
Cette vidéo a été réalisée dans le cadre du programme « les mammites, j’anticipe ».

Ce plan national, lancé en 2013 par le C.N.I.E.L. et ses partenaires vise à apporter aux éleveurs et à leurs conseillers les éléments nécessaires à la maîtrise des mammites : outils, formations, informations…

Voir la vidéo 

05/01/17 - Pour une lutte collective contre la FCO !

L’épizootie de Fièvre Catarrhale Ovine (FCO) a bel et bien repris, et le virus circule intensément depuis cet été : on a détecté dix fois plus de foyers à l’automne 2016 qu’à l’automne 2015. Si on peut espérer un ralentissement hivernal,avec la diminution des insectes qui transmettent le virus, tout laisse à penser que la maladie repartira de plus belle au printemps/été 2017.
Des cas cliniques avec avortements commenceraient à être observés dans plusieurs départements. Et c’est plus d’un millier d’élevages qui ont déjà été déclarés infectés.
La circulation du virus est donc bien réelle et la maladie risque d’impacter les cheptels à l’été 2017.
En France, les conditions pour sortir de la zone réglementée vers la zone indemne sont, soit une double désinsectisation avec un test PCR négatif, soit la vaccination.
La condition imposée par la réglementation européenne pour sortir du territoire est la vaccination des animaux.
Si des mesures d’allègement à ces conditions sont parfois envisageables, la vaccination reste la meilleure solution.

La lutte contre la FCO ne peut être que collective.
Actuellement, le vaccin est encore gratuit. N’attendez plus, vaccinez ou faites vacciner votre cheptel !

Consulter le communiqué GDS France