Charte de mise en œuvre des missions déléguées par l'Etat

La présente charte s’impose à tout détenteur d’animaux concerné par l’exécution des missions de service public déléguées par l’Etat au GDS AURA reconnu OVS (Organisme à Vocation Sanitaire) dans le domaine animal pour la région AURA, ces missions étant nécessaires à la qualification sanitaire des troupeaux.

Pour télécharger la charte de mise en oeuvre des missions déléguées par l'Etat, cliquez ici

Pour télécharger la fiche de Déclaration de Politique Qualité DPQ FRGDS - AURA, cliquez ici

Formations parasitisme

Le GDS organise des journées de formation gratuite* sur le parasitisme avec les vétérinaires praticiens:

  • le 10/10/19 à Riom-es-Montagnes,
  • le 18/10/19 à Polminhac,
  • le 22/10/19 à Saint-Flour.

L’objectif de ces journées est de guider les éleveurs vers une gestion raisonnée et économique du parasitisme et une rationalisation des traitements, en évitant les résistances des parasites et en restant respectueux de l’environnement.
Lors de ces formations, des retours d'expériences seront faits sur le projet Elève auquel ont participé plusieurs éleveurs de chacun des secteurs. Cette action a permis aux éleveurs concernés d’identifier précisément le parasitisme de leur élevage avec un suivi vétérinaire et de répondre aux questions suivantes :

Quels animaux traiter ? A quel moment ? De quelle manière ? Quelle utilisation de mes parcelles ? Le tout dans une meilleure approche de préservation de la microfaune non cible (vers de terre, bousiers…) qui aide à l’entretien des pâtures.
Les principaux parasites seront abordés, douves, paramphistomes, strongles digestifs et respiratoires, ainsi que leurs particularités en matière de gestion et de diagnostic. Des cas pratiques illustreront la thématique, et toutes les questions pourront être posées.


Nous espérons que cette formation qui se veut interactive vous apportera un plus pour votre élevage.

Inscription par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou en renvoyant le coupon rempli dans la plaquette jointe.

*formations potentiellement finançables par Vivea

Publication de l'arrêté ministériel BVD

L’arrêté ministériel, qui définit les mesures obligatoires de surveillance et de lutte contre la maladie des muqueuses/diarrhée virale bovine (BVD) a été publié le 31 juillet 2019 au journal officiel. Il est entré en application le 2 août dernier.

Les principales informations à retenir sont les suivantes :

De la même manière que pour la gestion de l’IBR, ce sont les Organismes à Vocation Sanitaire, donc les GDS, qui ont la maîtrise d’œuvre des mesures de prévention, de surveillance et certaines mesures de lutte contre la BVD ; ils ont la responsabilité de la délivrance des appellations concernant la BVD.

  • La surveillance des troupeaux en matière de BVD (recherche des IPI) devient obligatoire.
  • Lorsqu’un troupeau est reconnu infecté de BVD, un plan d’assainissement doit être mis en place (dépistage de l’ensemble des bovins du troupeau sous un mois, élimination des IPI sous 15 jours à destination de l’abattoir ou euthanasie, …).
  • La sortie des bovins depuis un troupeau suspect d’être infecté de BVD est conditionnée à un dépistage virologique avec résultat favorable dans les 15 jours précédant la sortie. Les animaux sous appellation « bovin non IPI » peuvent toutefois déroger à ce dépistage.
  • Les animaux issus de troupeau infecté ne peuvent pas être introduits dans un cheptel d’élevage (cartes vertes) pendant une période d’environ deux mois consacrée à la recherche et l’élimination des IPI. A l’issue de cette période, et pendant un délai supplémentaire d’un mois, les animaux pourront être vendus en élevage à condition de présenter un dépistage favorable dans les 15 jours précédant leur sortie.

Les modalités d’application de cet arrêté ministériel seront précisées dans un cahier des charges qui doit paraître dans les semaines à venir. Nous vous tiendrons bien évidemment informés de l’évolution de ce dossier.

Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à contacter le service sanitaire de votre GDS.

  • 1
  • 2