IBR : Rhinotrachéite Infectieuse Bovine

L'IBR est une maladie virale réglementée

  Qu'est ce que l'IBR ?

 

schema ibr

 

 

L'IBR est une maladie dûe à un virus de type herpès qui peut se présenter sous forme respiratoire ou génitale.

Les bovins atteints peuvent être porteurs du virus sans présenter de signes cliniques.

  

 

   Quelle situation vis à vis de l'IBR dans le Cantal ?

  •  85% des cheptels cantaliens ont la qualification "Troupeau Indemne d'IBR"

 cheptels qualifis indemne gds15 IBR

 A l’échelle du département, l’évolution du pourcentage de cheptels qualifiés montre un net effort d’assainissement de la part des éleveurs suite à la signature de l’arrêté ministériel de 2016. En effet, juste avant la mise en place de cet arrêté ministériel (le 1er avril 2016), 46 communes recensaient plus de 80 % de cheptels « indemnes » ; il est passé à 170 le 1er avril 2019.

 

 

 

 

 

 

  •  La moitié des cheptels comptent moins de 5% d'animaux positifs

 cheptels infects IBR gds15

 

Concernant le pourcentage de cheptels infectés, l’évolution est également remarquable. Bon nombre de communes n’ont aucun cheptel infecté au 1er avril 2019 et rares sont celles qui en ont plus de 50 %.

 

 

 

 

 

 

  Pourquoi avoir un cheptel qualifié en IBR ?

  • ouverture de certains marchés commerciaux
  • possibilité d'accès aux estives
  • possibilité d'accès aux concours et rassemblements temporaires           
  • allègements de certains contrôles sanitaires

 

N’hésitez pas à contacter le GDS pour organiser l’obtention de votre qualification « Indemne IBR ».                           

 

 

  Quels objectifs atteindre ?

  • Pour chacun : la qualification de son cheptel
        Depuis la publication de l’Arrêté Ministériel le 31 mai 2016, le nombre de cheptel qualifié « Indemne IBR » n’a cessé d’augmenter pour atteindre 86% en juillet 2019. Malgré les efforts de chacun, on dénombre encore 6000 bovins positifs répartis dans environ 400 cheptels. Parmi ces cheptels, 67 ne possèdent qu’un seul bovin positif IBR. Pour ces troupeaux la qualification est à portée de main.
    Pour les cheptels non qualifiés, rappelons que le meilleur moyen de protection pour les animaux négatifs reste l’éradication des bovins positifs. En effet, bien que le vaccin limite la circulation virale, le risque d’obtenir de nouveaux bovins positifs est 60 fois supérieur pour un cheptel non qualifié que pour un cheptel « Indemne ». Lorsque l’animal subit un stress (introduction dans un nouveau cheptel, vêlage difficile …) les défenses immunitaires baissent favorisant ainsi l’excrétion du virus.  

 

  • Pour tous : l’obtention d’une Zone Epidémiologique Favorable (ZEF)
        Le passage du Cantal en ZEF permettrait un allégement des prophylaxies pour les troupeaux qualifiés. Le contrôle par prise de sang concernera alors 20% du cheptel à l’instar de la Brucellose. L’obtention d’un classement en zone favorable aura lieu dès lors que le taux de cheptels positifs sera inférieur à 1% pendant 2 ans.

 

  L'isolement à l'introduction : la bonne pratique pour préserver sa qualification

Plusieurs élevages cantaliens ont subi une contamination suite à l’introduction d’un bovin qui n'avait pas fait l'objet d'un dépistage après son arrivée et qui s'est révélé positif.

Les pertes financières sont alors importantes:

  • Recontrôle des bovins du cheptel
  • Vaccination des animaux positifs
  • perte du statut IBR.
  • ...

L’achat d’un reproducteur représente un investissement important, ne pas réaliser la visite d’achat peut avoir de lourdes conséquences pour votre élevage.

 Attention également à la divagation. En cas de mélange d’animaux, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire pour effectuer une prise de sang (entre 15 et 30 jours après séparation des animaux). Ceci permet de contrôler rapidement la présence, ou non, d’une contamination afin de limiter sa propagation au sein de votre cheptel.