Actualités

L’arrêté ministériel IBR évolue pour un assainissement national du cheptel français

Signé dans le cadre de la reconnaissance du programme français d’éradication de l’IBR par la Commission Européenne puis de la loi de santé animale (LSA), ce nouvel arrêté a pour objectif de renforcer les mesures déjà en place, afin d’atteindre le taux de 99,8 % de cheptels ayant le statut « Troupeau indemne d’IBR » exigé pour 2027. Si cet objectif n’est pas atteint, les échanges de bovins entre pays européens, aujourd’hui facilités par ce programme de reconnaissance, nécessiteront à nouveau de dépister et isoler les animaux lors du passage d’une frontière.

Pour atteindre cet objectif d’éradication avant 2027, un renforcement des mesures déjà en cours est mis en place :

  • Les prophylaxies en sérologie de mélange ou sur lait de grand mélange ne sont désormais plus possibles pour les cheptels sans statut « Troupeau indemne d’IBR » ;
  • Dans les cheptels ne bénéficiant pas du statut « Troupeau indemne d’IBR », TOUS LES BOVINS DE PLUS DE 12 mois doivent être dépistés en sérologie individuelle dans le cadre de la prophylaxie annuelle;
  • Pour les troupeaux ayant obtenu le statut indemne depuis plus de 3 ans, un allègement de la prophylaxie est possible* :
    • Une analyse de lait de grand mélange par an pour les éleveurs laitiers livrant en laiterie ;
    • Si plus de 40 bovins âgés de 24 mois et plus sont présents : possibilité de ne dépister que 40 animaux de 24 mois et plus en sérologie de mélange.
    • Si le cheptel comporte moins de 40 bovins âgés de 24 mois et plus : dépister sur tous les bovins de plus de 24 mois présents en sérologie de mélange.

* certains cheptels, jugés à risque, ne pourront pas prétendre à l’allègement des prophylaxies, même s’ils ont obtenu le statut « Troupeau indemne d’IBR » depuis plus de 3 ans.

 

Pour plus d’informations sur les nouvelles mesures concernant l’IBR n’hésitez pas à nous contacter.

Plus d’infos sur l’IBR ? C’est ici !