Tremblante

Une maladie réglementée due à un prion qui atteint les ovins et les caprins

Réglementée depuis 1996, cette maladie se manifeste par des troubles nerveux, sensitifs et moteurs entrainant la mort de l’individu concerné.

 

  Après une longue période d'incubation, une évolution certaine vers la mort

  • Troubles du comportement : regard anxieux, animal agressif ou qui s’isole, mouvements des naseaux ou des oreilles inhabituels, léchage excessif, dos voûté 

  • Troubles de la sensibilité : au toucher, à la lumière, au bruit ; démangeaisons importantes 
  • Troubles neurovégétatifs : sécrétion salivaire importante, incontinence urinaire 
  • Troubles moteurs : anomalies de la posture, problèmes de locomotion, difficultés pour franchir un obstacle, tremblements (en fin d’évolution) 
  • Evolution vers la mort (en moyenne 3 mois)

 

 

  Des modes de transmission variés

La transmission se ferait probablement par voie orale.
La contamination placentaire existe également : au cours de la gestation et suite à la mise bas.
Les parents transmettent également au jeune leur patrimoine génétique y compris la sensibilité ou la résistance vis-à-vis de cette maladie.

 

  Une maladie incurable

Lorsqu’un cas est confirmé (en laboratoire) :

  • Les animaux sont génotypés.
  • Les animaux sensibles sont marqués puis euthanasiés.
  • Le lait de femelles sensibles ne peut pas être destiné à la consommation humaine.

 

  La sélection génétique comme moyen de prévention

Le génotypage des animaux puis l’élimination à terme des animaux présentant un génotype sensible à la maladie permet de limiter la présence de cas cliniques.